Inetum accompagne le Groupe le Matin dans le renouvellement de son ERP

Inetum accompagne le Groupe le Matin dans le renouvellement de son ERP

Paroles de clients : Groupe Le Matin

Clients

Inetum accompagne le Groupe Le Matin depuis 20 ans. Dernier chantier en cours : l’évolution de version de l’ERP Sage X3. Un projet pour lequel Inetum a su renouveler la confiance de son client en trouvant les solutions propres à répondre à des besoins spécifiques.

Entreprise marocaine dont les premières activités d’imprimerie remontent à 1908, le Groupe Le Matin est aujourd’hui spécialisé dans l’offre éditoriale (édition de quotidiens, sites web d’information, médias audiovisuels), de services (conseil en communication, régie et plateformes commerciales) et d’imprimerie (avec un site dédié de 26 000 m2). Derrière son profil historique, le groupe reste résolument tourné vers l’avenir. « Nous avons été les premiers à utiliser le QR Code dans un journal, les premiers à lancer un site web d’information avec lematin.ma, et nous sommes présents sur tous les canaux du digital », précise Kamal El Alami, directeur général adjoint du groupe.

L’histoire de l’entreprise se mêle à celle d’Inetum depuis une vingtaine d’années. En 2003, le Groupe Maroc Soir faisait appel à l’ESN pour déployer Sage X3. « C’était notre premier ERP et il visait à simplifier les tâches et à les intégrer », se remémore Kamal El Alami qui apprécie particulièrement la solution pour son ouverture. « Par le passé, nous avions des progiciels qui fonctionnaient en silo mais aussi des spécifiques développés en interne. La force de Sage X3 est de pouvoir s’interfacer avec nos propres solutions pour que la facturation se fasse intégralement au sein de l’ERP. »

Aujourd’hui, l’organisation basée à Casablanca, qui emploie quelque 380 collaborateurs répartis entre le siège, l’imprimerie et 12 agences régionales, centralise les parties finances, achats et vente, la gestion des ressources humaines, et des solutions métiers dont la GPAO (Gestion de la Production Assistée par Ordinateur) sous Sage X3. Centraliser les données permet de gérer les fonctions supports des cinq sociétés du groupe de manière synchrone et de finaliser les bilans comptables en amont des échéances. « Grâce à ces solutions, on boucle le bilan quelques semaines après la clôture de l’exercice comptable, on ne subit plus le stress de la fin de l’exercice », se réjouit notre interlocuteur. « Nous bouclons ainsi l’année en février au lieu de fin mars précédemment. »

« Sage X3 nous accompagne dans notre approche Lean et Agile »

L’intégration de l’ERP a également facilité la mise en conformité de l’entreprise avec la législation marocaine qui impose désormais une déclaration numérique des bilans. « L’essentiel pour nous est que la solution Sage a pu nous accompagner sur notre approche Lean et Agile, pour être plus performant, aller à l’essentiel et éliminer les tâches répétitives afin de bénéficier d’un flux consolidé performant », explique Kamal El Alami.

Récemment, le Groupe Le Matin s’est lancé dans un projet de transition numérique sur les parties éditoriale et régie que sur l’activité d’imprimerie. Sage X3 intègre cette évolution par une mise à jour de version, de la 6.5 à la 11. « Cela ne va pas être un chamboulement majeur car beaucoup de processus sont déjà en place », concède Kamal El Alami. Il pointe néanmoins deux améliorations notables. D’une part, la simplification de l’accès au système. « Nous ne passons plus par un VPN pour se connecter depuis l’extérieur. Aujourd’hui, ça passe par le web et le mobile, ce qui s’avère très pratique pour une organisation multisites », se réjouit le responsable. D’autre part, les états préparatoires de TVA, qui étaient indisponibles avec la précédente version de l’ERP, deviennent exploitables avec sa mise à jour. Ils vont simplifier la gestion de la facturation.

À l’heure de l’écriture de ces lignes, le projet de mise à niveau de Sage X3 est toujours en cours. Les serveurs de test ont été déployés en fin d’année 2021 accompagnés des premières recettes de test. Le basculement final est programmé fin mars ou début avril 2022 après le bouclage de l’exercice comptable et l’inventaire de fin d’année. « C’est difficile de concilier le quotidien avec le mode projet », justifie le dirigeant. Les premiers retours sont néanmoins satisfaisants. « Aujourd’hui, on sait de quoi le système est capable. Certaines limites vont être résolues avec la nouvelle version. »

« Inetum reste plus qu’un fournisseur pour nous »

La réussite du projet tient beaucoup de l'écoute attentive des équipes d'Inetum. La préparation du chantier a effectivement été retardée par le choix de version de Sage X3. La version 12, préconisée par défaut, ne répondait pas aux besoins du Groupe Maroc Soir pour des questions de licences. « On était sur un problème de Go-No Go et on était plutôt sur le No Go. Mais on a heureusement pu trouver des solutions en bonne intelligence et en collaboration tripartite totale entre Inetum, Sage et nous. Sans flexibilité de la part d’Inetum, le projet aurait échoué », affirme M. El Alami. L’alternative trouvée est celle du choix de la version 11 dont la politique de licences correspond mieux aux attentes de l’éditeur de presse.

Cet épisode illustre la relation singulière qui lie les deux entreprises. Aux yeux du directeur général adjoint, « Inetum reste plus qu’un fournisseur pour nous. C’est un vrai partenaire et il l’a prouvé à l’occasion des dernières négociations ». C’est aussi une relation qui s’inscrit dans la durée. « Certes, un monde parfait, ça n’existe pas. Mais le meilleur témoin sur la satisfaction c’est la durabilité. S’il n’y avait pas de satisfaction aujourd’hui sur l’évaluation globale de la relation, nous ne serions pas restés partenaires depuis 20 ans. »

Inetum va d’ailleurs avoir l’occasion de montrer sa ténacité. « Dans un contexte toujours plus complexe, les défis auxquels nous devons faire face sont toujours là et nous espérons que, dans les moments faciles comme difficiles, Inetum trouvera toujours les solutions pour nous accompagner et nous aider dans notre pérennité », confie Kamal El Alami. Entre Groupe Le Matin et Inetum, l’histoire pourrait bien se prolonger encore 20 ans.

Retour à la liste des actualités