Inetum structure son parcours Data

Inetum structure son parcours Data

Inetum structure son parcours Data pour mieux répondre aux enjeux du marché

Carrière

En matière de recrutement dans les métiers de la data, certains acteurs se comparent au lapin blanc d’Alice au pays des merveilles : pressés avec le sentiment d’être constamment en retard. Pour échapper à cet écueil, Inetum se réorganise afin de répondre aux enjeux de croissance dans ce secteur si convoité et attirer des profils expérimentés. Cela passe par un triple pari : structurer son parcours Data, s’adresser à tous les publics avec une promesse adaptée et formalisée, et assurer la formation des profils au long cours avec le lancement de sa Data Academy tout en renforçant ses exigences autour des certifications.

Un parcours data pour anticiper les besoins du marché

Dans sa version 2021, la nomenclature RH du Cigref modifie à la marge quelques profils data, indépendamment de la question des compétences. Si le data analyst évolue vers des fonctions plus transversales (métier et DSI), c’est le data engineer qui voit son rôle s’étendre à la maintenance des applications de données et des infrastructures. Cet exemple n’est pas anodin. Il montre à la fois la porosité des périmètres dans ce monde de la donnée et la difficulté que rencontre le secteur quand il s’agit de dessiner le champ des compétences d’une fonction. Fort de ce constat, Inetum a bâti son parcours data sur un socle commun. Dix-huit compétences ont ainsi été décrites autour des axes Business, Technologie, BI & Data science.

Dans les fonctions repères, sont identifiés dix profils : Tech Lead, Big Data Developer, Data Engineer, Data Steward, Data Architect, DevOps, Data Analyst, Data Scientist auxquels viendront s’ajouter le Chef de projet data et le Data Privacy Officer. Chacun d’eux dispose de compétences majeures et mineures et d’un double niveau de séniorité. Les profils se combinent et répondent à des choix technologiques, car la structuration du parcours data ne peut se faire sans une réflexion approfondie sur la façon dont l’ESN travaille avec ses partenaires technologiques afin que les équipes bénéficient de la meilleure connaissance et maîtrisent les solutions en amont de leur adoption par les utilisateurs, grands comptes et ETI principalement. Inetum dispose aujourd’hui d’une cartographie du scope technologique que l’entreprise souhaite couvrir. Construit à partir d’une analyse des exigences des clients, ce scope répond à toutes les étapes du cycle de vie de la donnée (extraction, transfert, ingestion, exploitation) et connaît une évolution constante.

Miser sur la montée en compétences des collaborateurs et nouvelles recrues

Perfectionnement et évolution des compétences des collaborateurs, des nouvelles recrues (jeunes diplômés notamment) et des personnes en reconversion, constituent le champ d’action du Groupe. A partir des dix fonctions préalablement exposées, sont définis les besoins et les temps sur lesquels seront formés les différents publics. Un premier cursus est déjà lancé pour les Data Engineer. Il comprend, au-delà du socle commun (Python, Java, R, architecture Restful, GIT, Talend, Mongo DB, Elasticsearch…), des spécialisations Spark et Power BI. La promesse exposée par le Groupe est de travailler sur plusieurs trajectoires professionnelles dans la Data (de Big Data Developer au Data Scientist par exemple). Chaque jalon comprend une liste de formations. Renforcer le lien entre les écoles, universités et les ESN nous permet d’améliorer continuellement les cursus et les méthodes pédagogiques proposés. Inetum milite par ailleurs pour que les tests QCM soient renforcés afin que les étudiants acquièrent très jeunes des mécaniques rapides d’analyse et de choix d’une réponse. Une bonne maîtrise de l’anglais est également un prérequis. Le passage d’une certification « Cloud » souligne assez clairement le niveau attendu.

Chaque profil dispose de compétences majeures et mineures et d’un double niveau de séniorité. Les profils se combinent et répondent à des choix technologiques.

Voir le graphique

A quoi sert la Data Academy dans ce paysage ? Comment s’assurer que les cours dispensés seront adaptés aux besoins du marché et aux attentes des collaborateurs. Comment faire coïncider au mieux l’offre et la demande de profils expérimentés parfois sur des technologies de niche ? Il s’agit là d’un exercice d’équilibriste. Inetum a lié sa « Data Academy » à son offre de « centre de service data ». L’objectif est simple : mieux anticiper les besoins sur des technologies et langages particulièrement recherchés actuellement. Il en va de même des certifications Cloud. Afin de faciliter leur passage, le Groupe s’assure de la bonne correspondance entre les différentes formations dispensées en amont des passages de certifications. Le niveau des acquis comprend tout à la fois des compétences techniques et comportementales. La data est un domaine où l’IT et les métiers sont conjointement engagés et où la variété et la quantité d’expertises à maîtriser sont importantes. En deux mots, une matière complexe où, pour réussir, l’anticipation est de mise.

En se structurant pour dessiner et aligner les compétences en regard des besoins du marché, Inetum se met aujourd’hui en capacité d’accueillir les meilleurs profils Data afin de répondre aux enjeux de nos clients et accompagner diligemment l’accélération de leur transition numérique.

Contact:

Laurence Houdeville
Group VP, Global Practice Manager, Data chez Inetum

Retour à la liste des actualités